Éditions Les petits matins

{ livres associés au mot-clé : Littérature }

Trafic

Trafic

ÉPUISÉ   Midch et Fanch ont la trentaine et sont amis de longue date. Ils passent leur temps à l’arrière du camion de Fanch qui, un jour, sera aménagé en mobile-home, and will hit the road. Outre les dialogues et didascalies qui sont la matière même du texte, s’invite dans Trafic une voix proprement narrative et sortie de nulle part. Une langue drôle et poétique, lucide et empathique, qui interfère sans cesse dans les échanges entre les deux personnages et […] Lire la suite

Foire internationale

Foire internationale

La Foire internationale qui donne son titre au recueil est de celles qui, à en croire le discours médiatique ambiant, sont censées redynamiser le tissu économique et mental de nos existences. Les microfictions qui constituent le livre se situent dans la même petite ville du centre de la France, durant une année. Ces saynettes pleines de fantaisie plongent le lecteur dans un univers singulier où l’on croise aussi bien des enfants philosophes qu’un puriste du chili con carne ou une […] Lire la suite

478 jours naturels

478 jours naturels

Même si vous n’ouvrez pas la bouche on arrive à comprendre, mais dans plusieurs sens, plusieurs fortunes, plusieurs tailles de richesse, vous dites grand B ou B majuscule, il faudra dire en lisant O majuscule entre parenthèses, la lettre qui correspond à d’Alembert dans l’Encyclopédie d’où vient toute la fausse information scientifique ou grammaticale ou syntaxique ou athlétique ou diabolique, et ce diable ensuite, ce diable après, à la fin du temps, où le mettrez-vous, il ne peut pas finir, […] Lire la suite

L’Inscription de la terreur

L’Inscription de la terreur

Yi Sang est aujourd’hui considéré comme un auteur majeur de la Corée du début du XXe siècle. Plus de soixante-dix ans après sa mort, ses écrits restent étrangement novateurs. Ses récits ou ses poèmes, qui avaient choqué le public coréen de son temps, n’ont rien perdu de leur puissance : le langage de Yi Sang communique sa fièvre à tout ce qu’il pense, raconte ou décrit. Le présent recueil propose des récits ainsi que des poèmes parmi les plus troublants.   […] Lire la suite

Distrait

Distrait

L’exil de l’étranger : épeler son propre nom. « J comme Jalal, a comme aphoristique, l comme laconique, a comme à l’étranger, l comme délié. » Il se brossa les dents, se rinça, cracha. Dans la salive crémeuse prête à couler au fond de l’évier, il vit quatre mots. Jérôme Mauche, Guillaume Fayard, Jalal Toufic Lire la suite

Les Fantômes de l’Internet

Les Fantômes de l’Internet

Fred Barberousse, ancien du contre-espionnage de l’Union européenne et critique oenologue bénévole, est recruté par l’agence CyberSecuritas. Mission de ce militaire atypique, épicurien et non-violent : vider le net de ses indésirables. Le voici lancé sur la piste de fantômes qui pourrissent la tranquillité d’un philosophe à chemise blanche, harcèlent une belle ministre du président Sarkozy, et tendent des pièges diaboliques aux acteurs et actrice de la libéralisation du commerce international. Notre enquêteur croisera ainsi un côte-de-nuits et une cantate aussi […] Lire la suite

Splash !

Splash !

Tout comme l’atoll, la poésie historique est une structure toujours plus complexe et plus décentré qui se construit autour du vide de la Poésie réelle, figurée par la lagune, mais présente de façon imminente, une absence structurellement nécessaire autour de laquelle s’est édifié le récif : telle était plus ou moins ma thèse. Jérôme Mauche, Dirk van Bastelaere Lire la suite

Tout public

Tout public

Pourquoi ne pas écrire un livre dont le concept serait d’être 100 % tout public, complètement ergonomique à la pensée de toute sorte de gens ? Pourquoi ne pas donner à fond dans l’accessibilité radicale ? Pourquoi ne pas plonger tête baissée dans le foisonnant et le burlesque ? Pourquoi ne pas tout bonnement exploser philosophie, poésie et art conceptuel par le biais de la masse hétérogène de nos amis lecteurs tous publics ? Antoine Boute, Jérôme Mauche Lire la suite

Requiem pour un thon

Requiem pour un thon

Membre d’une organisation écologiste, Alexandre Ambaz est envoyé à Malte pour une mission de surveillance de la pêche au thon rouge. À l’origine de profits considérables, la capture de ce poisson fait l’objet de nombreuses pratiques illégales, comme le repérage aérien des bancs. Manipulations, embrouilles, coups bas… Cette année encore, les avions sont prêts à agir. Espion improvisé armé de son seul appareil photo, le militant se lance à la poursuite des thoniers. Mais rien ne se passe comme prévu. […] Lire la suite

Vingt-deux lignes cahier 100

Vingt-deux lignes cahier 100

Sous la forme de courts articles écrits au jour le jour, les « lignes » de Bernard Collin tracent les contours d’une vie toute entière irriguée par l’art et la littérature. Elles nous parlent d’un monde fait de bifurcations, où la langue dialogue tout autant avec la Bible qu’avec le chant des oiseaux. Un monde qui fait aussi la part belle aux évenements quotidiens. De cette prose poétique il émane une joie et une émotion résultant d’une syntaxe sophistiquée et fantasque, où […] Lire la suite