Éditions Les petits matins

Réparer l’irréparable

Jeune Afrique

Réparer l'irréparable

Quarante argumentaires en faveur d'une indemnisation. Les raisons pour reconnaître que les préjudices moraux liés à la l'esclavage et à la colonisation donnent droit à un dédommagement sont aussi nombreuses que les textes rassemblés par la normalien Louis-Georges Tin. Dans cette anthologie sur le thème de la compensation, le président du Conseil représentatif des associations noires de France (Cran) met en regard les plaidoyers de défenseurs de la cause noire tels que Martin Luther King, Malcom X, Frantz Fanon ou Aimé Césaire. De la lecture émerge une définition claire de notion de réparation. Et le débat, maintes fois enterré, est relancé.   Abdel Pitroipa