Éditions Les petits matins

remue.net

Nous suivons l'entraînement de ce narrateur. Dans la lumière blafarde de la verrière du stade, laquelle on l'a dit est source (production) de mystère, d'un mystère géomètrique. L'espace change. Mais cet espace semble un espace artificiel, construit de la main de l'homme et comme autonome, tout nous y dit piège; tout ce qui en nous hume la fiction (images sous-jacentes de pop culture m'irriguent: Hal, ordinateur fou autonome du 2001 de Kubrick; le pitch génial d'une série B (ou Z) fantastique nommée Cube: un espace autonome et menaçant). Vient enfin le jour de l'épreuve, laquelle voit en son milieu - qui est aussi le plein centre de l'objet livre - le jury faire soudain assaut de paroles, commentaires - et là où ça s'échappe, c'est que le commentaire se fait autant à propos du livre en tant qu'objet (sa dite géométrie), qu'à propos de l'épreuve en train d'avoir lieu, qu'à propos du projet de roman initialement énoncé. On ne vous dira pas la fin, si ce n'est que tout s'enlace, niveaux de perception et de rapports fond/forme propos/commentaire regard/action. Et que la plastique du livre joue, évidemment.   Par Guénaël Boutouillet (2009)