Éditions Les petits matins

Le passage d’un état de prose à un état de poésie

Cahier critique de poésie

Le passage d'un état de prose à un état de poésie

Ce qui m'intéresse particulièrement dans ce roman in situ de Guy Lelong, c'est le passage d'un état de prose à un état de poésie. On a beaucoup parlé de l'inverse aussi.Il faut, pour cela, que la prose soit à un bout et la poésie à un autre. Et qu'entre les deux, il y ait des phases, des gradations, des intervalles. Comment passer de la prose à la poésie avant de revenir à la prose sans disposer d'un ensemble de valeurs métriques permettant la reconnaissance progressive de l'une et de l'autre? Aussi ahurissant que cela paraisse, la séquence de la partie III du Stade de Guy Lelong est un exemple inédit d'écriture transitionnelle entre ces deux domaines tutélaires dont le mariage restait souvent une métaphore.   Par Jean-Noël Orengo