Éditions Les petits matins

Le bien-être, parent pauvre de la richesse

Le Vif/L’Express

Le bien-être, parent pauvre de la richesse

Pourquoi y a-t-il trois fois plus de naissances chez les adolescentes britanniques que suédoises ? Parce que la répartition des revenus, déterminante pour le bien-être et la santé de ses habitants, n’est pas la même dans ces deux pays. La thèse défendue par deux épidémiologistes, décoiffante, ouvre de nouvelles pistes.

  Laurence van Ruymbeke