Éditions Les petits matins

Chronique

L'écologithèque.com

Chronique

Le monde de la pêche doit admettre une fois pour toutes que l'heure n'est plus à la toute-puissance des comportements individuels, que l'omerta qui règne sur le milieu ne bénéficie qu'aux fraudeurs et qu'elle condamne à terme l'ensemble de la filière. L'heure n'est plus à la gouvernance molle. Il y a un prix à payer pour sauver les stocks actuellement en limite d'exploitation. Nous vidons les océans. La surpêche est un fléau - comme l'agriculture intensive l'est pour l'appauvrissement et la désertification des sols - qui provoque l'effondrement des ressources halieutiques (...)   Lire l'article... (Juin 2011)