Éditions Les petits matins

« C’est possible ! » : l’héritage du PSU

Le Nouvel Observateur

« C'est possible ! »: l'héritage du PSU

« C’est possible ! » Ce slogan accueillait en 1973 les visiteurs de l’usine Lip à Palente, près de Besançon. Cette synthèse réussie entre la lutte contre les licenciements et la vision politique d’une société autogestionnaire illustre bien le bilan du PSU. Elle se situe au milieu de son existence (1960-1990). « C’est possible » de rassembler réellement des socialistes et des communistes en rupture, des chrétiens de gauche et des francs-maçons, des trotskistes et des radicauxsocialistes (Mendès France), des ouvriers, des paysans et des intellectuels. Le PSU l’a fait en 1960. « C’est possible » de faire une synthèse entre utopie et réalisme, entre la perspective du socialisme autogestionnaire et l’expérimentation concrète. Le PSU l’a démontré à Lip et dans les municipalités de Louviers ou de Grenoble, mais aussi lors de ses grandes fêtes à La Courneuve. [...]