Éditions Les petits matins

Cahier Critique de la Poésie

Yoshimasu, décrit ici emphatiquement comme le plus important poète de la modernité japonaise, écrivit en 1977 ce long poème (plus de 1 000 vers), à la suite d'un voyage au mont Osoré, lieu sacré où exercent, à l'écoute des voix des morts, les médiums. Par Vincent Barras