Éditions Les petits matins

Télérama

Bruno Roger-Petit n’avait cessé de faire les louanges d’Emmanuel Macron durant la campagne présidentielle. Ce mardi 29 août, il a été nommé porte-parole de l’Elysée, dernier exemple en date d’une longue liste de journalistes débauchés par la sphère politique. L’historien des médias Alexis Lévrier y voit un risque pour la profession et la démocratie.   Lire l'article...