Éditions Les petits matins

Le Monde

« A ce jour, le découplage entre croissance et énergie s’est révélé impossible », confirme Philippe Frémeaux, président de l’Institut Veblen, qui réunit économistes et sociologues de la décroissance. Gaël Giraud suggère qu’« une large partie des progrès réalisés par les pays riches provient simplement du transfert de leurs usines vers le Sud », expliquant ainsi « l’absence de progrès significatifs à l’échelle mondiale ». Valérie Second