Éditions Les petits matins

La voix du Nord

Autant de situations qui ont poussé Sandrine Rousseau à donner un coup de main aux femmes qui aimeraient se lancer dans la politique : « J’ai constaté à plusieurs reprises qu’on traitait différemment les femmes. Ce n’est pas par souci de victimisation que j’ai écrit ce livre, je voulais juste montrer qu’il y avait des moyens de s’en sortir. » Le plus souvent avec une bonne dose d’humour.[...]

Il n’en demeure pas moins que Sandrine Rousseau reste optimiste : « Ça évolue lentement mais ça évolue. Le plus souvent, toutes ces remarques partent d’une bonne intention qui se retourne. »

Pierre-Laurent Flamen