Éditions Les petits matins

Silence

[...] Il met à jour que ce sont surtout les pauvres qui luttent sans relâche en différentes parties du monde pour survivre aux effets de la pollution et du pillage des matières premières sur leurs terres. Et parmi les pauvres, même si elles restent souvent invisibles, les femmes se révèlent très actives dans ces conflits écologiques, car ce sont elles qui veillent à la santé et à l'approvisionnement de la famille. Enfin, il estime qu'il est temps de faire reconnaître que ceux qui utilisent le moins de ressources se trouvent être les créanciers de ceux qui les gaspillent sans en payer la note à son prix.