Éditions Les petits matins

Le Canard enchaîné

L'écologie ? Un hobby pour riches, voyons... Dans les pays pauvres,on s'en fiche. Les pauvres, eux, veulent du travail, de la croissance, des industries, des bagnoles, de la pollution ! Ils ne s'amuseront à jouer les écolos qu'une fois rattrapé notre niveau de vie... Discours connu, mais faux. Comme le montre l'économiste espagnol Joan Martinez Alier, il existe bel et bien un « écologisme des pauvres », dont il démontre l'existence en trois temps.


[...]Il se désole de la « cécité écologique des consommateurs des pays importateurs du Nord ».

Lesquels sentent bien qu'il n'est pas très normal de payer le kilo de crevettes roses importées des tropiques moins cher que celui des crevettes grises pêchées dans nos mers (17 euros contre 21). Mais préfèrent ne pas savoir ce que ça cache...

Jean-Luc Porquet