Éditions Les petits matins

Cahier critique de la poésie

Pour le centenaire de sa naissance, la parution complète de celles de ses oeuvres qui ont été retrouvées, bien que très documentée n'épuise pas la complexité de sa pensée très déconcertante encore pour nous aujourd'hui; son écriture aussi est très inventive à tous points de vue, notamment tous ses jeux de mots en langues, sa transcription livresque sans aucun "blanc". L'inscription de la terreur est un recueil de textes, sans doute riches de détails de sa vie, vécue ou peut-être rêvée, qu'il a voulu romancer plutôt que raconter. Yi Sang, modern boy comme il se nommait lui-même, voulant accomplir tout seul des actions mauvaises, écrasé par le poids de son angoisse, grosse comme un rocher alors qu'il se donnait des apparences d'égotisme et de laisser-aller, loin de toutes règles d'écriture... et même morales : Vivre, paresser, et mourir. (...) Déjà imprégné des courants artistiques occidentaux des années trente, il nous reste aussi moderne qu'il l'avait été pour ses contemporains, et il suscite encore aujourd'hui bien des débats.