Éditions Les petits matins

Le Monde diplomatique

Il est aujourd’hui possible de mesurer l’événement que constitue son œuvre dans les traditions littéraires du pays du Matin-Calme. On a rapproché Yi Sang d’Arthur Rimbaud pour sa fulgurance, de Franz Kafka pour sa féroce extralucidité, d’Henri Michaux pour son introspection sans pitié ; on l’a dit influencé par le surréalisme et les mathématiques. Deux livres récents, L’Inscription de la terreur et Ecrits de sang, rassemblant textes divers et poèmes, témoignent de l’irréductible singularité des visions de leur auteur. (Par Michaël Batalla) Lire la suite...