Éditions Les petits matins

Le Clavier Cannibale

Dirk van Bastelaere écrit une poésie éclatée mais pas dispersée, d'une redoutable intelligence, qui tantôt pille les artefacts du réel avec décontraction, tantôt essore ce qu'il reste d'organes dans l'humain. Logophage, le texte décale sans cesse l'approche poétique, piquant des sprints dans le récit, chromomaniaque, drôle, d'une souplesse libératoire.