Éditions Les petits matins

Sí se puede ! Quand le peuple fait reculer les banques

Sí se puede ! Quand le peuple fait reculer les banques Ajouter au panier

Du fait de la crise économique, de nombreuses familles en Espagne se sont retrouvées dans l’impossibilité de rembourser leurs emprunts immobiliers. Or, la loi espagnole sur le crédit hypothécaire privilégie les intérêts des prêteurs au détriment des emprunteurs. Résultat : ces familles se sont vu non seulement saisir leur logement, mais également endettées à vie.
Un mouvement citoyen s’est alors élevé contre cette situation. Dès 2009, Ada Colau et ses camarades de la Plateforme des personnes touchées par l’hypothèque (PAH) ont interpellé sans relâche les élus au cri de « Sí se puede ! » (« oui on peut ! ») pour réclamer l’annulation de la dette des personnes saisies, un moratoire sur les expulsions et le relogement des familles. Une ILP (Initiative législative populaire) a vu le jour, et la Cour de justice de l’Union européenne a obligé l’État à modifier la loi.
Ce témoignage met à nu les mécanismes de la bulle immobilière espagnole, mais raconte également toutes les actions mises en oeuvre par des citoyens engagés contre l’injustice, soulignant ainsi la force et la grandeur du combat collectif.

Adria Alemany, Ada Colau

Dans la presse

Regards

500.000 expulsions depuis 2008, un système d’hypothèque inique, un gouvernement complice des banques… Pourtant, la résistance citoyenne s’organise : désobéissance civile, occupations et recours. Rencontre avec Ada Colau, porte-parole de la Plate-forme des affectés par l’hypothèque (PAH).

 

Charlotte Noblet, Laura Guien

 

Lire l’article…

Entre les lignes entre les mots

Un petit livre utile sur les résistances à la spoliation par les banques, sur le droit au logement et sur l’auto-organisation des citoyen-ne-s.

 

Didier Epsztajn