Éditions Les petits matins

Réduire la pauvreté,
un défi à notre portée

Réduire la pauvreté,<br/>un défi à notre portée Ajouter au panier

Ouvrage récompensé par le prix EN3S 2017.

 

En coédition avec Alternatives Économiques.

 

Dans un pays globalement riche comme la France, la pauvreté fait de la résistance : depuis quinze ans, elle concerne 13 à 14 % de la population. Au lieu de renforcer la solidarité, cette réalité pousse une fraction croissante des politiques et de l’opinion à dénoncer « l’assistanat », à désigner les plus démunis comme responsables de leur situation. Pourtant, la majorité des adultes pauvres occupent un emploi, et leur pauvreté résulte bien plus souvent d’un « héritage familial » ou d’accidents de la vie que d’un manque de volonté.

Les auteurs proposent de relever ce défi sans alourdir pour autant les dépenses publiques. En actionnant les bons leviers, comme la formation, les contrats de travail, l’insertion par l’activité économique, le soutien renforcé des institutions publiques en faveur des enfants pauvres et la refonte des aides sociales. Réduire la pauvreté est un enjeu de justice sociale, un investissement dont toute la société tirera profit.

Denis Clerc, Michel Dollé

Dans la presse

Revue Hommes & Libertés

« Après un état des lieux terrible, trois chapitres : réduire la pauvreté laborieuse ; les enfants pauvres et ceux guettés par la pauvreté ; aider les pauvres. Les auteurs affirment en conclusion que cette action est à notre portée, mais de longue haleine. Une leçon à méditer par tous les mauvais acteurs de la vie politicienne à court terme. »

Dominique Guibert, membre du Comité central de la LDH

Mediapart

« C’est un livre qui montre que la pauvreté n’est pas une fatalité et qu’on peut, sinon l’éradiquer, du moins la réduire et faire en sorte que lorsque des personnes tombent dans la pauvreté elles puissent en sortir le plus raidement possible. Nous on pense que c’est possible. »

 

Denis Clerc était au salon du livre Emmaüs pour aborder la question de la pauvreté dans le monde.

Voir ou revoir la séquence…

 

Nonfiction.fr

L’intérêt [de ce livre] n’est donc pas son caractère nouveau mais l’alliance de deux compétences complémentaires au service d’une mise sur le papier synthétique et didactique, mêlant analyse des causes et proposition de solutions concrètes. Bref, une sorte de vade-mecum d’utilité publique, idoine pour mieux comprendre les enjeux de la pauvreté-précarité – et qui redonnera un peu d’espoir aux fatalistes.

[…]

Contre l’idée d’une pauvreté imputable aux individus eux-mêmes ou à la conjoncture économique, ils montrent combien elle résulte de processus structurels et appelle donc logiquement, à ce titre, des réformes structurelles – qui passent largement par une « option prioritaire pour les pauvres », mais au bénéfice de tous : car « ce qui coûte cher, ce n’est pas la lutte contre la pauvreté, ce sont les conséquence de la pauvreté. La réduire constitue un investissement social dont toute la société tirera un jour partie ».

 

Axelle Bodiez-Dolino, Christophe Fourel

 

Lire la suite…

 

Revue Projet

À partir de rapports plus ou moins récents, Denis Clerc et Michel Dollé revisitent de nombreuses pistes de réduction de la pauvreté, à propos de l’emploi et de la formation, des familles, de l’éducation, du logement, des minima sociaux, etc. « Améliorons ce qui peut être amélioré et voyons ce que cela donne. » En encourageant à investir dans la réduction de la pauvreté au bénéfice de l’ensemble de la société, les auteurs nous rappellent combien les effets de la pauvreté coûtent cher.

 

Claude Bobey

 

Lire la suite…

 

Les Échos.fr

La pauvreté n’est pas une fatalité, mais elle le devient si des politiques publiques adaptées ne sont pas mises en place. […] Nous souhaitons tous pour nos proches de la justice, une bonne formation et des emplois décents. Trop de nos concitoyens voient les pauvres comme des paresseux, des assistés, des « hommes inutiles ». En réalité, ils sont comme tout le monde : ils ne demandent pas la charité, mais la solidarité, pour pouvoir vivre, grandir et travailler comme tout le monde.

Tribune « La lune ou la justice ? », de Denis Clerc et Michel Dollé, 2 mai 2016

 

Lire la suite…

La Croix

[Denis Clerc et Michel Dollé] pensent que transformer la solidarité en service du travail obligatoire est contre productif comme le suggère le conseil départemental du Haut-Rhin en conditionnant le RSA à sept heures hebdomadaire de travail « bénévole ».

 

Tribune « Ni service du travail obligatoire, ni revenu de base », de Denis Clerc et Michel Dollé, 16 février 2016

 

Lire la suite…

 

Actualités sociales hebdomadaires ASH

Comment réduire la pauvreté ? La poursuite de cet objectif n’a pas, jusqu’à présent, obtenu grand résultat. Pour l’économiste Denis Clerc, le défi est pourtant à notre portée. Dans un ouvrage, cosigné avec son confrère Michel Dollé, il propose plusieurs solutions.

 

Jérôme Vachon, interview de Denis Clerc, revue n° 2 955, 8 avril 2016.

Le Monde.fr

L’ouvrage de Denis Clerc et Michel Dollé est cité dans un article d’Antoine Reverchon au sujet du revenu universel.

« Pour certains de ces opposants, […] il s’agirait en réalité de démanteler la Sécurité sociale. Une aubaine pour les patrons, en somme. »

 

Antoine Reverchon, « Le revenu universel, généalogie d’une utopie »

Lire la suite…

 

ÉTUDES, revue de culture contemporaine

Denis Clerc et Michel Dollé nous ont habitués à concilier l’analyse économique et les enjeux de société. […] Nourri de chiffres pertinents, l’ouvrage est percutant.

 

Étienne Perrot

France Culture, émission « L'Esprit public »

Cela fait longtemps que Denis Clerc bataille sur ces questions de la pauvreté. Les lecteurs trouveront là un exposé extrêmement claire, cristallin, comme souvent sous la plume de Denis Clerc et Michel Dollé, des enjeux de la pauvreté et aussi des idées pour la faire reculer.

 

Thierry Pech

 

 

Écouter l’émission…

 

BFM Business, émission « La librairie de l'éco »

Un livre vraiment bien troussé, bien écrit, à la fois érudit et propositionnel sur le plan politique. Ça fait le tour du sujet. […] C’est écrit de manière très pédagogique : on comprend tout, on n’a pas besoin d’être un spécialiste pour rentrer dans les parties historiques, de bilan et de propositions.

 

Christian Chavagneux, éditionaliste et critique à Alternatives économiques et Altereco+

 

Un livre bien écris, qui se veut assez modéré dans son approche du sujet. Il ne s’agit pas de militer pour une thèse ; on pose les problèmes, on regarde ce qu’ont dit les gens à différentes époques [et] il y a des propositions. [C’est] un moyen de faire débat.

 

Jean-Marc Daniel, professeur d’économie à l’ESCP Europe

 

Regarder l’émission « La librairie de l’éco » du 18 mars 2016, présentée par Emmanuel Lechypre, sur BFM Business.