Éditions Les petits matins

New York. Trois machines d’amour à mort

New York. Trois machines d’amour à mort Ajouter au panier

A New York, la giga-techno-cité, après un incident électrique, 3 circuits imprimés entreprennent de liquider 3 symboles de glamour, gloire et beauté. Helen Smith, l’héritière suicidaire, réalisera-t-elle ses rêves de mort grâce à l’implant bionique ? La joueuse Sarah Cohen survivra-t-elle à sa rencontre hyper-pas-fun avec les industries du Réel ?
Et Frida Bauer, l’imbattable championne de tennis, gagnera-t-elle son ultime combat contre le Maître de la Lumière Noire ?

Impeccables liquidations qui, grâce à une ironie qui ne laisse rien indemne, organisent le suicide symbolique de l’écriture elle-même.
Ludovic Bablon, Claro, Jérôme Mauche

Dans la presse

Cahier critique de poésie

Ici les arcanes du récit sont commandés par des circuits imprimés électriques qui n’ont pas d’autres raisons que de liquider les personnages, trois héroïnes qu’on dirait sorties d’une BD de S-F. (…) Pascale Petit