Éditions Les petits matins

Mai 68 et le PSU – Souvenirs d’un lycée rouge

Mai 68 et le PSU – Souvenirs d’un lycée rouge Ajouter au panier

En Mai 68, Guy Philippon enseigne les maths depuis près de dix ans au lycée Chaptal, à Paris. Militant de la première heure au PSU, il plonge avec enthousiasme dans ce bain bouillonnant de remise en cause de l’autorité, de libération de la parole et de contestation de l’ordre établi – un ordre incarné alors par la silhouette inflexible du général de Gaulle. Et c’est peu dire qu’il y a de l’ambiance au sein de son « lycée rouge », où les matraques anti-fachos sont cachées sous l’estrade des profs et les tracts révolutionnaires tirés chez l’aumônier…
Guy Philippon est décédé quelques semaines avant le cinquantenaire de Mai 68, à l’âge de 90 ans. Au fil du temps, il avait couché sur le papier ses souvenirs du « joli mois de mai » et des années qui suivirent. Entre récit picaresque, analyse politique originale et coups de gueule contre les « escamotages » historiques, ce texte nous entraîne de sit-in en réunions agitées en passant par l’usine Lip et son aventure autogestionnaire.
Une page d’histoire à hauteur d’homme, celle d’un témoin engagé resté fidèle à ses combats et à ses rêves. Guy Philippon