Éditions Les petits matins

La Solution coopérative

La Solution coopérative Ajouter au panier

Prix du livre sur l’économie sociale et solidaire

 

Alsace Lait, la Scop Artenréel, mais aussi les magasins Leclerc, le Crédit mutuel et bien d’autres comptent parmi ces sociétés qu’on appelle « coopératives » et qui jalonnent le territoire français. Présentes dans tous les secteurs d’activité, elles sont particulièrement puissantes dans l’agriculture, la banque et le commerce. Leur taille parfois gigantesque ne leur permet pas toujours d’entretenir un lien de proximité avec leurs membres adhérents, mais elles présentent l’atout essentiel d’être indépendantes d’actionnaires financiers.

Quelles sont les spécificités de ces entreprises ? À l’ère de la domination des multinationales, les coopératives constituent-elles une véritable alternative ou bien sont-elles condamnées à choisir entre rester à la marge ou se banaliser ? Quelle importance accorder à ce système économique ultra-territorialisé que propose le modèle coopératif ?

En combinant réflexion d’ensemble et enquête de terrain, ce livre permet de mieux connaître les coopératives qui ont la particularité d’être les seules formes d’organisation disposant de principes de fonctionnement extra-économique à l’échelle mondiale. Tout en identifiant ses limites, il montre les atouts du modèle coopératif et les solutions qu’il apporte : en maintenant l’activité économique et sociale à l’échelle locale, il constitue un garde-fou contre la volatilité des capitaux et des emplois, permettant de concilier projet professionnel et projet de vie. Pierre Liret

Dans la presse

Les Dernières Nouvelles d'Alsace

« Face aux excès du capitalisme financiarisé, les coopératives constituent un modèle pertinent qui répond aux défis du moment. C’est ce que démontre Pierre Liret dans un livre qui s’inspire de l’étude de 15 coopératives alsaciennes.»

 

Odile Weiss

Le Monde

La singularité coopérative

« Le mot lui-même renvoie dans l’esprit du plus grand nombre à un concept archaïque et poussiéreux, voire collectiviste. »

 

Pierre Liret démontre les avantages mais aussi les faiblesses des coopératives.

 

Lire ou relire l’article…

France Agricole

« Les coopératives vont continuer de se concentrer »

« Selon l’Alliance coopérative internationale, on compte aujourd’hui 800 000 coopératives dans le monde, dans une grande diversité de secteurs : l’agriculture, les commerces, les service à la personne, les consommateurs… Elles réunissent pas moins d’un milliard de membres, c’est considérable ! »

 

Interviewé par Alain Cardinaux, Pierre Liret fait le point sur le rôle et le pouvoir des coopératives de nos jours.

Alternatives Economiques

« L’ouvrage de Pierre Liret nous donne à réfléchir sur ce modèle coopératif, ses atouts, mais aussi ses limites, à travers notamment des voyages dans différents types de coopératives situées en Alsace. Au final, la coopérative porte un projet économique qui cherche constamment le juste équilibre entre l’utopie et le réel : utopie du projet collectif, mais réalité de l’équilibre économique à trouver pour faire perdurer l’entreprise. »

Entreprises & Carrières

« La démocratie d’entreprise qui est au cœur du projet coopératif est aussi un gage de pérennité. La motivation des salariés soulève des montagnes, elle conduit à penser le collectif voire à accepter des sacrifices temporaires si besoin. Le partage des informations, l’association des salariés aux décisions sont autant d’atouts qui ne sont pas antinomiques avec l’appui sur le financement et/ou l’expertise extérieurs, les Scop peuvent ainsi ouvrir jusqu’à 49 % du capital. (…) Le modèle des Scop favorise plus particulièrement aussi le sens au travail des salariés, et donc le bien-être au travail. », Pierre Liret dans un entretien réalisé par Mathieu Noyer, Entreprises & Carrières n°1329 du 21 au 27 mars 2017.

 

Rue 89 Strasbourg

« Selon Pierre Liret, la gouvernance des coopératives est gage de stabilité et d’ancrage local. Comme l’objectif n’est pas la croissance infinie, les coopératives disposent d’une forme de sagesse qui leur permet d’avancer à pas lents. »

 

Retrouvez l’article dans son intégralité…

Participer, Les Scop

« Par son approche originale, descriptive et non pas conceptuelle, et par sa connaissance profonde du fait coopératif, Pierre Liret produit une vision globale du mécanisme économique régulateur que constitue l’« association des personnes » en face de la « société des capitaux »».