Éditions Les petits matins

La Poursuite

La Poursuite Ajouter au panier

À la suite du roman in situ Le Stade qu’il prolonge, le roman flipbook La Poursuite a pour projet d’intégrer la dimension du livre au sein d’un continuum textuel évolutif. Si la fiction se développe à partir de la vitesse de feuilletage du livre, le double sens de son titre – continuation et projecteur de théâtre – lui apporte un éclairage supplémentaire. Assis à bord de son unité minimale de roulement, le héros suit une ligne infiniment droite dans un paysage en constante transformation. Restés à la base dont ils longent les aires d’activité, ses coéquipiers discourent sur les raisons de cette ligne. Quand ils atteignent le sommet de l’aire la plus haute, ils sont téléportés et La Poursuite apparaît alors sous un tout autre jour.

Dans la presse

Rencontre à la librairie Michèle Ignazi

Poezibao

Vianney Lacombe consacre une note de lecture à La Poursuite de Guy Lelong :

« À la suite du Stade, son précédent ouvrage, Guy Lelong ne propose pas de contenu narratif dans La poursuite, mais laisse l’organisation du livre appliquer ses propres principes et devenir le stimulateur de lecture d’une fiction dont l’évolution temporelle et formelle ne cesse de guider et d’égarer le héros de cet étrange récit dont le fonctionnement se déduit de la forme et de l’épaisseur du volume qui lui sert de cadre, l’auteur lui-même n’étant que le cosignataire des pièges et des chausse-trapes accumulés avec humour pour le plus grand plaisir du lecteur entraîné par un mécanisme dont le fonctionnement lui échappe. »

 

Pour lire la critique complète…