Éditions Les petits matins

La Nouvelle Alternative ?
Enquête sur l’économie sociale et solidaire
Quatrième édition augmentée

La Nouvelle Alternative ? <br/> Enquête sur l’économie sociale et solidaire <br/> Quatrième édition augmentée Ajouter au panier

Prix spécial du jury du Prix du livre sur l’économie sociale et solidaire (ESS) 2014.

 

L’économie sociale et solidaire fait aujourd’hui figure de nouvelle alternative au capitalisme. De fait, son objectif premier n’est pas de dégager du profit, mais de produire des biens et services utiles à tous. Issue d’initiatives citoyennes, elle apporte la preuve que la recherche de l’enrichissement
personnel n’est pas l’unique motif qui puisse donner envie d’entreprendre.
Constitue-t-elle pour autant une force politique, un mouvement susceptible de transformer profondément notre économie et notre société ? Sa gouvernance, qui se veut démocratique, est-elle vraiment exemplaire ? A-t-elle vocation à s’étendre, à se généraliser ? Enfin, cette généralisation est-elle souhaitable ?
Autant de questions auxquelles l’auteur répond dans ce livre, nourri de nombreux exemples. Pour lui, il est temps de regarder « l’ESS » telle qu’elle est, et non dans sa version idéalisée : c’est à cette condition qu’on pourra apprécier dans quelle mesure et à quelles conditions elle peut contribuer à rendre l’économie plus démocratique, plus juste et plus soutenable.

Philippe Frémeaux

Dans la presse

Nice-Matin

« On veut une économie plus soutenable, plus inclusive, qui ne soit pas une quête du profit pour le profit. L’ESS répond assez bien à cette définition. » Philippe Frémeaux

Le Sociographe

L’auteur réalise une enquête sérieuse, sans concession et qui fait apparaître les atouts ainsi que les faiblesses de l’Economie sociale et solidaire. Il propose une exploration de cet univers parfois mal connu et souvent idéalisé…

France Inter, "La marche de l'histoire"

Les coopératives ouvrières et les Scop

Philippe Frémeaux était l’invité de l’émission de Jean Lebrun.

Le mouvement coopératif a été assez fort en France, dès les années 1840, pour s’inscrire dans les replis de la loi. En 1947 puis en 1978, deux textes lui sont spécifiquement dédiés, le second définit précisément les sociétés coopératives ouvrières de production.

Aujourd’hui les Scop semblent avoir le vent en poupe. On va répétant qu’elles dessinent une issue pour de nombreuses entreprises en liquidation. Ce qui est sûr, c’est que si elles réunissaient autant de parts dans la consommation réelle qu’elles obtiennent d’interventions dans les médias, leur avenir serait radieux…

France Inter

Philippe Frémeaux est l’invité de Guillaume Erner dans l’émission Service public sur le thème Travail de « gauche » : les emplois dans l’économie sociale et solidaire (1er février 2013).

 

Les Échos

L'homme avant le profit

« Plus de 2 millions de Français travaillent dans l’économie solidaire. Un ensemble hétéroclite où le respect des idéaux se heurte souvent à la réalité.

Elles s’appellent coopératives, mutuelles, associations ou fondations, elles emploient 2,3 millions de personnes et revendiquent, au nom des valeurs qu’elles incarnent, une place à part dans le tissu économique et social. »

Gérard Moatti (30 juin 2011)

Le Monde économie

Le livre - Autrement dit

« L’économie sociale et solidaire est-elle une grande illusion ou un rêve en devenir ? Les deux à la fois, estime le journaliste et président de la coopérative Alternatives Économiques, Philippe Frémeaux. Contre l’illusion, il dénonce l’image d’Epinal d’une économie sociale et solidaire (ESS) qui serait épargnée par la cupidité des affairistes, les inégalités salariales et les conséquences de la financiarisation de l’économie [...] »

 
Lire l’article…

Marianne (juin 2011)

L'alternative au capital est-elle possible ?

« C’est un vieux rêve qui agite le sommeil des hommes depuis la nuit des temps : produire ensemble, partager le fruit des efforts pour le plus grand bien de l’humanité. Ce rêve, à l’origine du mouvement socialiste, bien avant que Marx ou Engels ne fassent défiler leur bulldozer théorique, a une réalité dans notre monde éveillé, celle de l’économie sociale de marché. »

Hervé Nathan

Ecologithèque

À lire et à faire lire

« La nouvelle alternative ? est un livre qui fait la part des choses en ne cédant pas à une idéalisation stérile de l’ESS. En prenant de nombreux exemples, l’auteur donne à voir la réalité de l’ESS et aussi ses faiblesses. Il analyse les conditions qui feront de l’ESS une économie alternative, un des acteurs majeurs d’une économie plus démocratique. [...] »

 
Lire l’article…

Directions

« Philippe Frémeaux livre ici une analyse courte et efficace des limites du projet alternatif porté par le secteur. Plus qu’une enquête, c’est surtout un essai  que soumet l’auteur, militant et journaliste. »
Aurélia Descamps (Septembre 2011)

Recma

La Nouvelle alternative est un ouvrage percutant parce que pertinent

Pour répondre à une question aussi importante, il fallait bien une enquête. Une enquête sérieuse, sans concession et qui fasse apparaître les atouts ainsi que les faiblesses de l’économie sociale et solidaire. C’est dans cet esprit que Philippe Frémeaux, président et éditorialiste de la coopérative qui édite Alternatives Économiques, mais aussi chroniqueur très en vue à la radio ou à la télévision, propose une exploration de l’univers parfois mal connu, souvent idéalisé, toujours compliqué de l’économie sociale et solidaire. Dans chacun de ses dix chapitres, sa plume fait mouche et son analyse lucide servie par un ton parfois sarcastique mais jamais désenchanté nous éclaire sur les grandes problématiques de ce continent économique à qui d’aucuns promettent un grand soir en forme d’alternative à l’économie capitaliste. [...]

 

Arnaud Lacan

emploiparlonsnet.fr

Un précieux panorama

L’ouvrage de Philippe Frémeaux sur l’ESS (…) est  un très précieux panorama des moeurs et des usages de cette autre manière de concevoir une entreprise, son rôle social et son travailler ensemble.

En une dizaine de chapitres, le talent pédagogique du journaliste (…) défriche le maquis et démonte les trompe-l’œil. Par Emmanuel Lemieux

S!lence

« Petit livre efficace, offrant un panorama exhaustif de la situation où se trouve aujourd’hui l’économie sociale et solidaire. Philippe Frémeaux pose un regard critique sur cette alternative possible au capitalisme et cherche à élucider ses impasses et ses manquements [...] »

Interdépendances, n° 82

Au moment où certains s’organisent pour faire de l’économie sociale et solidaire un projet de société (voir les États généraux de l’ESS, page 8), Philippe Frémeaux interroge sa capacité à incarner une réelle alternative à l’économie de marché. Il démontre qu’il s’agit pour l’instant d’un agrégat d’initiatives et de pratiques parfois radicalement opposées, qui n’a pas vocation à nous faire sortir d’un système économique. Mais il croit à son extension et à la propagation de ses valeurs, motivées par le besoin de nouveaux modèles exprimés par la société.