Éditions Les petits matins

Kurdes, Les damnés de la guerre

Kurdes, Les damnés de la guerre Ajouter au panier

Les Kurdes, à partir de 2012, ont été aux avant-postes de la lutte contre les combattants de Daech en Syrie et en Irak. Trahi par les Alliés en 1923, opprimé depuis sur les terres morcelées du Kurdistan, ce peuple de 40 millions d’âmes a une nouvelle fois montré sa capacité à peser militairement dans le chaos de la guerre tout en ouvrant – au nord de l’Irak comme dans le Rojava syrien – des perspectives politiques favorables à la reconstruction d’une région meurtrie par des clivages nationaux, ethniques et confessionnels. Mais c’était avant une nouvelle trahison : celle des États-Unis et de la Russie, pour qui le sort de ces « damnés de la guerre » n’est qu’une carte à jouer parmi d’autres dans leur stratégie géopolitique.

 

Nourri d’éléments de reportage, de témoignages et d’analyses d’experts, cet ouvrage décrypte la crise actuelle au Moyen-Orient au prisme des différentes communautés kurdes, écartelées entre quatre États : la Turquie, la Syrie, l’Iran et l’Irak. Alors que s’affirment la fin de l’hégémonie occidentale au Levant et l’émergence de nouvelles puissances régionales, l’auteur revient sur les principales étapes de l’histoire kurde pour expliquer pourquoi, depuis les accords Sykes-Picot en 1916, les guerres du Moyen-Orient ont toujours réactualisé la question kurde sans jamais offrir de réponse durable aux revendications de ce peuple sans droits et toujours orphelin d’État.

 

Olivier Piot est grand reporter indépendant, fondateur de la plateforme franco-africaine « Médias & Démocratie » et auteur de plusieurs ouvrages sur le Moyen-Orient et l’Afrique. Il publie régulièrement dans Le Monde diplomatique, Géo, Orient XXI et Le Monde.