Éditions Les petits matins

Hannibal tragique, suivi de Hannibal domestique

Hannibal tragique, suivi de Hannibal domestique Ajouter au panier

Suite de Delenda Ouest

J’avais depuis longtemps l’obsession des histoires et je me suis mis, assez spontanément, en fait, à raconter une histoire de scénaristes embauchés par la Mouton-Goldwyn-Meyer, pour voir les choses vraiment à travers les lunettes de Hollywood, si tu vois ce que je veux dire… _ Ouais ! je vois. _ Et en même temps, comme je flippais un max et que ça m’empêchait d’avancer, je continuais à raconter mes moments de creux, ça fait pas une histoire, tu vois ? _ Ouais, je vois, je crois que je vois. _ Alors, je m’accrochais aux détails les plus durs, limites sordides, et je voulais… _ Pourquoi ça s’appelle Hannibal tragicomique ? _ Non, c’est pas ça, le titre. Mais Hannibal ça m’est venu quand il a fallu que je change mon titre, justement… quand ils m’ont demandé de plus mettre Delenda Ouest. Je me suis dit « Carthago » : « Carthago, c’est quand même la patrie d’Hannibal, non ? »
Joseph Mouton, Jérôme Mauche

Dans la presse

Sitaudis.fr

A lire de toute urgence!

De Marseille à Los Angeles et du monde de l’art au supermarché, on rit beaucoup chez Mouton, même si le voile noir de la mélancolie s’abat de temps en temps sur la vie et vient contaminer l’oeuvre, même si une misogynie latente fait parfois surface : oublier le prénom d’une fille draguée dans une soirée, n’est-ce pas odieux ? Exhiber une créature aux seins prothétiques (Rhonda), faire semblant d’en pincer pour une brave fille rencontrée sur un site (Gabrielle, Maryline), qu’est-ce que ça veut dire ? Cela signifie que je préfère être une femme dans la vie qu’une héroïne dans un livre de Joseph Mouton, bien que sa misogynie demeure agaçante, déroutante, ou simplement amusante. L’Amicale des lecteurs de Delenda Ouest accepte tous les adhérents, les fans, les sceptiques, les tragiques et les futiles, les anxieux. C’est pour cette raison que ce livre-ci, à la suite du précédent, doit être lu de toute urgence. Par Véronique Pittolo