Éditions Les petits matins

478 jours naturels

478 jours naturels Ajouter au panier

Même si vous n’ouvrez pas la bouche on arrive à comprendre, mais dans plusieurs sens, plusieurs fortunes, plusieurs tailles de richesse, vous dites grand B ou B majuscule, il faudra dire en lisant O majuscule entre parenthèses, la lettre qui correspond à d’Alembert dans l’Encyclopédie d’où vient toute la fausse information scientifique ou grammaticale ou syntaxique ou athlétique ou diabolique, et ce diable ensuite, ce diable après, à la fin du temps, où le mettrez-vous, il ne peut pas finir, il faudra le changer, ou hors du temps il resterait encore quelque chose à compter, à calculer.

Le jour naturel, c’est le temps que la terre emploie à faire une révolution autour de son axe. (O), L’Encyclopédie.
Jérôme Mauche, Bernard Collin, Sylvain Prudhomme

 

Évadez-vous un instant en écoutant la lecture de Bernard Collin (cliquer sur lire un extrait)…

Dans la presse

cahier critique de poésie (CCP)

Idéalement il faudrait que cette recension soit écrite d’une traite et fasse 22 lignes de Bernard Collin. Un jour naturel en quelque sorte « parce que le monde est posé sur des lignes » et qu’on peut sans doute faire tenir des romans en une phrase – une phrase dans des romans -, et « qu’il n’y a rien de caché dans l’écriture ». Il faut en ouvrant un tel livre être en confiance – une façon de lâcher prise, sans doute assez proche de la démarche de Bernard Collin, mémoire flottante, écriture par libre association sans doute… – et la lecture s’écoule […]

 
Claude Chambard