Éditions Les petits matins

Les grands soirs

478 jours naturels

478 jours naturels

Même si vous n’ouvrez pas la bouche on arrive à comprendre, mais dans plusieurs sens, plusieurs fortunes, plusieurs tailles de richesse, vous dites grand B ou B majuscule, il faudra dire en lisant O majuscule entre parenthèses, la lettre qui correspond à d’Alembert dans l’Encyclopédie d’où vient toute la fausse information scientifique ou grammaticale ou syntaxique ou athlétique ou diabolique, et ce ...

Lire la suite
L’Inscription de la terreur

L’Inscription de la terreur

Yi Sang est aujourd’hui considéré comme un auteur majeur de la Corée du début du XXe siècle. Plus de soixante-dix ans après sa mort, ses écrits restent étrangement novateurs. Ses récits ou ses poèmes, qui avaient choqué le public coréen de son temps, n’ont rien perdu de leur puissance : le langage de Yi Sang communique sa fièvre à tout ce qu’il pense, raconte ou décrit. Le présent recueil ...

Lire la suite
Distrait

Distrait

L'exil de l'étranger : épeler son propre nom. "J comme Jalal, a comme aphoristique, l comme laconique, a comme à l'étranger, l comme délié." Il se brossa les dents, se rinça, cracha. Dans la salive crémeuse prête à couler au fond de l'évier, il vit quatre mots. Jérôme Mauche, Guillaume Fayard, Jalal Toufic

Lire la suite
Tout public

Tout public

Pourquoi ne pas écrire un livre dont le concept serait d'être 100 % tout public, complètement ergonomique à la pensée de toute sorte de gens ? Pourquoi ne pas donner à fond dans l'accessibilité radicale ? Pourquoi ne pas plonger tête baissée dans le foisonnant et le burlesque ? Pourquoi ne pas tout bonnement exploser philosophie, poésie et art conceptuel par le biais de la masse hétérogène de nos amis ...

Lire la suite
Splash !

Splash !

Tout comme l'atoll, la poésie historique est une structure toujours plus complexe et plus décentré qui se construit autour du vide de la Poésie réelle, figurée par la lagune, mais présente de façon imminente, une absence structurellement nécessaire autour de laquelle s'est édifié le récif : telle était plus ou moins ma thèse. Jérôme Mauche, Dirk van Bastelaere

Lire la suite
Vingt-deux lignes cahier 100

Vingt-deux lignes cahier 100

Sous la forme de courts articles écrits au jour le jour, les "lignes" de Bernard Collin tracent les contours d'une vie toute entière irriguée par l'art et la littérature. Elles nous parlent d'un monde fait de bifurcations, où la langue dialogue tout autant avec la Bible qu'avec le chant des oiseaux. Un monde qui fait aussi la part belle aux évenements quotidiens.

De cette prose poétique il émane une ...

Lire la suite
Sonde

Sonde

Sonde explore dans une langue précise, méthodique et teintée d'humour des objets inattendus : l'admiration, les archétypes nationaux, le handicap, la hiérarchie, la latéralisation dans l'espace, la relation à la mère. Ida Börjel, Jérôme Mauche

Lire la suite
Hannibal tragique, suivi de Hannibal domestique

Hannibal tragique, suivi de Hannibal domestique

Suite de Delenda Ouest J'avais depuis longtemps l'obsession des histoires et je me suis mis, assez spontanément, en fait, à raconter une histoire de scénaristes embauchés par la Mouton-Goldwyn-Meyer, pour voir les choses vraiment à travers les lunettes de Hollywood, si tu vois ce que je veux dire... _ Ouais ! je vois. _ Et en même temps, comme je flippais un max et que ça m'empêchait d'avancer, je ...

Lire la suite